Général / Introspection · 29 novembre 2021 0

Ce que je sais, c’est que je ne sais rien.

Ces derniers temps ont été à l’image de l’Automne ; on profite des belles couleurs et sensations qui sont nées ces derniers mois 🌈, pour ensuite s’apercevoir qu’elles nous échappent pour laisser place à un vide, tel l’arbre qui se débarrasse de ses feuilles pour se mettre à nu 🍂. 

« La mise à nu n’est que l’étape vers une renaissance magique qui laissera place à nouveau aux belles couleurs de l’Être »

C’est un peu le partage de ce qu’à été ce mois de Novembre pour moi. Comme une sensation de vide qui s’est progressivement mise en place, laissant des doutes sur ce que je pensais voir et croire 👁, afin d’en arriver à la sensation de ne plus rien savoir 😔. 

Et là est bien la réalisation de l’expérience ; car il est vrai que je ne sais rien

Cette période, je l’ai résumé par une pensée qui m’est venue ce week-end sur ce que je traverse et me pèse ; 

🔎 « Je SAIS que je suis capable de grandes choses, néanmoins, je me SENS capable de pas grand chose. ».

Là vient toucher une nouvelle fois à l’Estime de Soi, et l’occasion en revient à développer la faculté de l’observer et de le réaliser, afin de le mettre en Lumière, et de permettre la Transmutation. 

Avec mon coeur ❤️, je perçois la dissonance de cette pensée qui intérieurement résonne davantage en tant que « Je SENS que Je suis capable de grandes choses », et qu’à contrario, « Je me SAIS capable de pas grand chose », et là, puisque je ne sais rien, survient la mise en Lumière de l’illusion de celle-ci.

Et justement, qui est ce « Je » qui se dit SAVOIR et (RES)SENTIR dans la pensée ci-dessus ? Certainement celui qui cherche à se nourrir d’une image pour exister : l’Ego. 

Par l’intermédiaire du Mental, l’Ego cherche à maintenir une place de choix dans ce qui lui permet d’exister, et je pense y voir là une tentative de garder le contrôle sur ce qu’il pense savoir être, au lieu juste de laisser la simple place de l’Être

Quoi de plus logique (i.e. mental) donc à ce qu’il puisse jouer sur nos faiblesses ou parts d’ombre afin d’opérer à ce contrôle ; et dans mon cas, cela a été d’user de mon manque d’Estime et de Confiance en Moi pour parvenir à cette reprise des manettes. 

Dans une telle période, nous pouvons avoir la sensation de revenir dix pas en arrière, et/ou d’avoir trébuché sur une marche de l’escalier qui nous a fait redescendre tout en bas, en ne voyant plus que la difficulté ou l’impossibilité de retrouver la capacité de remonter. Des pensées à vouloir tout abandonner peuvent même naitre quant à la sensation de désespoir de la situation. 

Néanmoins, revenir à l’image de l’Automne qui sait majestueusement déshabiller l’arbre de ce qu’il a à lâcher nous rappelle que la Lumière brille toujours au-delà, et que la mise à nu n’est que l’étape vers une renaissance magique qui laissera place à nouveau aux belles couleurs de l’Être. 🌳✨💚

Jusqu’ici, je m’étais habituer à un feuillage qui représentait ce que je pensais savoir, néanmoins dans le cycle infini de la vie, il est tout à fait naturel d’apprendre à lâcher prise sur ce feuillage qui ne peut être figé dans l’éternité tant il doit maintenant laisser place à ce qu’il sera ; ce qu’il EST, ce que JE SUIS.

🙏🏼 🍂 🙏🏼 🍂 🙏🏼 🍂 🙏🏼 🍂 🙏🏼